Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > CURIOSITES : culture, tourisme, loisirs > Les Sept Saints et le pèlerinage islamo chrétien > Le pélerinage Islamo Chrétien > Pèlerinage 2007 > Le pèlerinage 2007

Le pèlerinage 2007

Samedi 21 juillet

- De 14 h à 18 h 30, salle municipale de Vieux Marché,

Projection du film d’ Emmanuel Audrain « Le testament de Tibhirine » 52’. Dialogue avec Claude Rault (père Blanc, évêque sud algérien) , Robert Fouquez (Ermite, apiculteur, voisin) , Gilles Nicolas Enseignant curé de Medea, à l’époque), Rachid et Annick Bouzit (neveux du frère Paul) Avec Bonus 55’ Bruno Frappat Pierre Lafitte, Rachid et Annick Bouzit, Henri Tessier, Jacques Julliard, Jean Marie Muller, John W. Kiser.

Echanges avec la salle :"A partir des questions que pose le film sur la vie quotidienne des moines, comment rapprocher chrétiens et musulmans pour un avenir commun ?". Débat autour du film par le Père Roger Perez.

Table ronde : "La proximité vécue au quotidien" animée par
- Le Père Roger Michel, islamologue
- Le Père Paolo dall’Oglio, expérience chrétienne en terre d’Islam, animateur de Mar Musa à Nebek, Syrie.
- Gérard Prémel, directeur de la revue culturelle bretonne "Hopala"
- Mohamed Loueslati, aumônier musulman de la prison de Rennes.

- Pour les enfants

A 13 h 30, le samedi 21 juillet, deux personnes seront à la disposition des pélerins à la salle des fêtes pour prendre en charge les enfants de 3 à 11 ans (moins de 12). Ils seront conduits à l’école du Vieux Marché et ramenés à 18 h 30 à la salle des fêtes. Des activités autour des oeuvres de Michel Ocelot (Kirikou ou Azur et Asmar) leur seront proposées.

Elles pourront prendre en charge une quinzaine d’enfants.

- A 21 heures au hameau des Sept Saints

[*Pardon*]

procession

tantad dans la nuit avec chant de la Gwerz présidé par Monseigneur Lucien Fruchaud, Evêque de St Brieuc et Tréguier.

Fest Noz traditionnel avec les groupes de sonneurs Ported Ploured et Da Bep Tu - Jérémy, Anaïg et Jeanne-Accès libre . Crêpes, saucisses , frites. Le soir, repas froid. (Tud ar Seiz Sant)

Dimanche 22 juillet

11 h messe du pardon présidé par Francis Morcel, Vicaire Episcopal,

Après la messe, lecture de la Sourate 18 des « Gens de la Caverne » à la Fontaine aux sept trous.

12 h Mechoui. Participation 10 €. Tickets en vente aux lieux habituels et sur place. (Association Tud ar Seiz Sant et le comité des fêtes du Vieux Marché).

15 h, Danses bretonnes avec l’association Traon an Dour et le groupe de sonneurs Da Bep Tu. Concours de boules Pen eus Pen, jeux divers (tir à la corde, bourriche).

- De 16 h à 17 h au hameau des Sept Saints, Agora, espace d’échange entre tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté. "Pour nous que veut dire être proche ?".

- Pendant le pèlerinage, possibilité de restauration sur place proposée par l’association des Sept Saints Tud ar Seiz Sant). Renseignements 02 96 38 99 58. (Restauration rapide le samedi midi). Pour les possibilités d’hébergement, prendre contact au 02 96 38 96 46 (10 h 30 - 13 h).

Lundi 23 Juillet

15 h, Concours de boules en doublettes 3 boules. (Association Tud ar Seie Sant et Comité des fêtes.

PENDANT TOUT L’ETE

- Echanges, festivités au hameau, visite de la chapelle ...

2 Messages

  • Action SITA : Réveiller le clergé catholique sur la question de la menace islamique.

    Par zebulon9 le 11 août 2008

    Selon l’AFP, plusieurs centaines de personnes ont assisté au 54ème Pélerinage islamo-chrétien qui a eu lieu le dimanche 27 juillet 2008 au Vieux-Marché, près de Lannion (Côtes d’Armor).

    islam chrétienLe programme du Pélerinage est savoureux : samedi, un dialogue inter-religieux entre un catholique, un musulman, et un athée, procession suivie de célébrations païennes pré-chrétiennes, et dimanche “Grand Messe du pardon suivie de la lecture de la Sourate 18, à la fontaine”. Ils auraient quand même pu inviter quelques Scientologues, non ? ET pourquoi pas de Juifs ?

    Ce pélerinage existe depuis 1953, date à laquelle il fut créé par l’orientaliste Louis Massignon (1883-1962), qui toute sa vie “prôna le dialogue interreligieux”.

    La Grand Messe de dimanche fut célébrée dans une chapelle (oui) par le prêtre Christophe Roucou, directeur du service des relations avec l’islam (SRI) au sein de la Conférence des évêques de France.

    L’imam de Rennes Mohamed Loueslati, a ensuite lu en français une partie de la sourate XVIII du Coran avant de réciter en arabe la “fatiha“.

    Pourquoi Mohamed Loueslati n’a-t-il lu qu’une partie de la sourate XVIII. Il aurait pu lire ces 2 versets :

    18.4. et pour avertir ceux qui disent : “Allah S’est attribué un enfant.” (Comprendre que le Dieu des chrétiens a eu un fils Jésus, ce qui est violemment réfuté par l’islam)

    18.5. Ni eux ni leurs ancêtres n’en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu’ils disent n’est que mensonge.

    Quant à la “fatiha” qui est la sourate N°1 que récite 17 fois par jour tout pieux musulman au cours des 5 prières quotidiennes heureusement qu’elle a été lue en arabe sinon les “égarés” auraient pu entendre cela :

    1.6. Guide-nous dans le droit chemin,

    1.7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés (ndlr égarés= chrétiens).

    Et encore ici les chrétiens sont reconnus comme les égarés mais il y a d’autres versets d’autres sourates où les juifs et les chrétiens sont traités de singes et de porcs [coran d’Hamidullah 5:60]. Tous ces extraits du coran d’Hamidullah, on peut en prendre connaissance sur ce site marocain qui peut difficilement passer pour un site anti-islam.

    Mohamed Loueslati : un fieffé menteur !

    Dans cet article des archives du “Télégramme” du 7 août 2008 Mohamed Loueslati n’affirme-t-il pas :

    ………”Le Coran parle des gens du Livre et met sur un pied d’égalité les trois religions “, explique-t-il. Calme et patient, il fait participer et interpelle son auditoire.”…….

    On voit là que Mohamed Loueslati n’hésite pas à mentir effrontément aux koufars (infidèles) en vertu d’une prescription de l’islam, la takkia, qui encourage tout musulman en présence d’un kafir (infidèle) à mentir, dissimuler ou falsifier si c’est pour pour promouvoir l’islam pour la plus grande gloire d’Allah. Pour s’en convaincre de multiples versets dont [coran d’Hamidullah 5:60] déjà cité ou les versets suivants que le lecteur aura le loisir de lire sur le site marocain précédemment cité : [2:191], [4:89], [8:12], [9:5], [5:51], [9:30 ] etc

    Quel admirable dialogue ! De sourds et de menteurs !

    Honte à tous ces prêtres, traîtres à leur pays, traîtres à leurs ouailles et traîtres à leur dieu, qui pactisent avec leur pire ennemi, l’islam, qui avec une constance plus que millénaire harcelle, assassine, martyrise les chrétiens. Tendre l’autre joue, c’est la tradition chrétienne, mais là, on en est presque à implorer que l’autre vous baffe.

    Honte à ce clergé déjà résigné à son statut de dhimmi. Ce sont bien des égarés comme le dit si bien le coran dans la “fatiha” verset 7, des égarés dans un chemin où l’on a jamais vu l’islam faire la moindre concession, d’ailleurs le nouveau pape et ses proches ne cachent même plus leur déception, voire leur irritation sur des sujets comme la “non réciprocité pour les mosquées” ou “la liberté de changer de religion en islam, la peine encourue étant la mort“.

    Pourtant un timide revirement semble s’amorcer dans l’Eglise de France, les évêques commenceraient-ils à ouvrir les yeux sur l’inanité des rencontres entre chrétiens et musulmans ?

    Voici une phrase magnifique que devraient méditer tous les adeptes d’un rapprochement entre islam et chrétienté :

    “Si respecter l’autre signifie renoncer à être soi-même, cela n’a plus de sens de dialoguer. Le problème est que l’islam est fermé au point de ne pas admettre la réciprocité. En terre d’islam, dès que l’Eglise se présente dans son authenticité, elle est accusée de prosélytisme.” Dixit Mgr Velasio de Paolis, secrétaire du Tribunal de la signature apostolique

    ACTION

    Dénoncer c’est bien, mais agir c’est mieux. Alors envoyez cet article au SRI pour leur signifier qu’ils arrêtent leur angélisme et aussi aux évêques de France qui, à l’exception d’une poignée, sont largement adeptes du dialogue avec l’islam. Certes, beaucoup de nord-africains sont des braves gens de culture musulmane, mais les côtoyer et les apprécier ne doit en aucune façon dispenser les prêtres catholiques de lire les textes sacrés de l’islam et de les dénoncer pour leur caractère criminogène, inégalitaire et totalitaire en totale contradiction avec les Droits de l’Homme au lieu de jouer les autruches et à cantonner le “dialogue” à se faire des risettes sans la moindre avancée.

    uez-les partout où vous les trouverez

    Avec un timbre ordinaire, on peut envoyer 2 feuilles donc 4 pages soit par exemple l’article (un recto-verso) + les rudiments sur l’islam : (un recto-verso)

    Pour contacter le SRI, on trouvera adresse postale et électronique sur cette page.

    Pour contacter l’évêque ou les évêques de votre choix aller à cette page.

    (Liste des diocèses dans la marge gauche. En cliquant sur un des diocèses on obtient l’adresse postale mais aussi un lien vers le site internet de ce diocèse avec un formulaire de contact qui permet d’envoyer un courriel avec par exemple l’adresse internet du présent article, ou carrément un copier-coller de cet article ). Le courriel peut même être envoyer anonymement à partir du site anonymouse.

Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mardi 2 août 2016