Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > CURIOSITES : culture, tourisme, loisirs > A découvrir > Sant Jili (Saint Gilles) > Le pardon de San Jili

Le pardon de San Jili

San Jili, est une vieille histoire Vieux Marchoise pleine de péripéties.

Il existe, perdu dans la campagne vieux marchoise, un lieu-dit qui a pour toponyme San Jili (Saint Gilles). Ce hameau possédait une chapelle et sa fontaine.

Rien que de plus banal jusqu’à présent.

Seulement voilà, le temps, le remembrement ou les acquisitions sont passés par là. Aujourd’hui la chapelle est en ruine

JPEG - 17.2 ko
La chapelle Saint Gilles ou ce qu’il en reste

Il n’en reste que les traces, quelques pierres et quelques murs, enclavés dans un domaine privé.

JPEG - 29.8 ko
La fontaine Saint Gilles

Par contre la fontaine existe toujours,

quelque part, pas très loin de la chapelle,

perdue dans les bois.

Le chemin creux qui y menait a lui-même pratiquement disparu sous la végétation

Quelques amoureux du patrimoine en général et de San Jili en particulier nourrirent le projet d’oeuvrer pour la restitution de San Jili au public et de restaurer (reconstruire) la chapelle. Ils ont donc recréé un pardon qui devait exister dans des temps reculés. Les membres de l’association racontent que le pardon de Sant Jili rassemblait jusqu’à 500 personnes près de la fontaine. On y célébrait même une messe en plein air.

Le projet eut bien du mal à perdurer. Les fidèles se sont clairsemés au fil du temps. Finis les grands rassemblements.
Mais il reste encore une poignée d’irréductibles qui rêvent encore de la restauration de la chapelle de San Jili ; et ils y croient. Ils se retrouvent tous les ans autour de la fontaine pour un pique nique plein d’amertume mais très convivial. C’est pourquoi on a pu dire du pardon de San Jili qu’il était

le plus petit pardon breton

Répondre à cet article

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mardi 2 août 2016