Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > ACTUALITE > Les événements récents > Elections municipales > Ils ont écrit

Ils ont écrit

[| Elections Municipales |]

[|

[*Michel Disez battu à plate couture !*]

|]


Les vieux marchois n’ont pas fait dans la dentelle dimanche, c’est le moins que l’on puisse dire (532 voix pour Gérard Kernec, 326 pour Michel Disez, maire sortant, 59 voix séparent le dernier de la liste Kernec du premier de la liste Disez) ni dans le détail : pas un seul élu de la liste Disez qui présentait pourtant trois maires adjoints et 4 conseillers sortants.

Les professions de foi annonçaient clairement l’enjeu. Au fil rouge de Michel Disez "continuons à grandir ensemble" Gérard Kernec opposait "une vitalité nouvelle pour le Vieux Marché". Mais l’ampleur de la défaite donne à penser que les vieux marchois aspirent au changement. Michel Disez paye peu-être le prix de sa longétivité, (31 ans à la tête de la commune) ; mais pas seulement. Visiblement les vieux marchois auront préféré "un avenir à contruire ensemble" de la liste Kernec à l’argument de Michel Disez "Le Vieux Marché est redevenu une commune attractive". En clair, par ce vote ils auront aussi donné le mode d’emploi de la prochaine mandature.

Paru dans Le Trégor du 13 mars 2008.


Lu dans Ouest France du mardi 12 mars

[|[*Municipales : tsunami sur la mairie*]|]

Dimanche soir la commune aura sûrement vécu le plus gros coup de théâtre des municipales sur le canton. Michel Disez maire sortant réélu depuis 31 ans a été balayé par Gérard Kernec un de ses adjoints entré en dissidence. Suivant le côté d’où on se place, la victoire ou la défaite est sans appel . Les 15 candidats de la liste "Une nouvelle vitalité pour Le Vieux-Marché" menée par Gérard Kernec sont élus au premier tour. Et avec des scores qui ne laissent planer aucun doute sur l’envie de changement exprimé par les électeurs. Michel Disez a été le premier à reconnaître sa défaite et en féliciter son adversaire : « La démocratie a parlé. Pour ma part je quitte la scène politique. En 31 ans, je crois avoir fait de mon mieux pour ma commune ». Du côté de Gérard Kernec on est presque surpris de l’ampleur de la victoire. « Durant la campagne, quand on allait à la rencontre des gens on sentait qu’il y avait quelque chose qui se passait mais pas à ce point-là », confirme un de ses colistiers.

Au Vieux-Marché une page se tourne qui aura aussi des répercussions bien au-delà de ses frontières. Ce sera le cas au sein du SIVOM du Saint-Ethurien qui la lie à Plouaret dont les rapports ont parfois été tendus durant les derniers mois. Ce syndicat intercommunal devrait désormais retrouver des eaux plus calmes. Sans oublier la communauté de communes de Beg-ar-chra à qui il faudra trouver un successeur. Michel Disez en était le président depuis sa création. Dans leur majorité, les vieux-marchois ont choisi de tourner la page Michel Disez

Répondre à cet article

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mardi 2 août 2016