Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > CURIOSITES : culture, tourisme, loisirs > Les Sept Saints et le pèlerinage islamo chrétien > La tradition et les textes > 3 - La Sourate

3 - La Sourate

Chaque année, Louis Massignon demandait à un Musulman de lire devant la source aux sept veines du Stiffel les dix-huit versets de la 18e sourate du Coran, qui donnent pour les Musulmans un récit de « ceux de la caverne », très proche du récit des sept Dormants d’Ephèse donné par la gwerz bretonne de Vieux-Marché :

9. Comprends-tu que les hommes de la caverne et d’al-Raqim constituent une merveille parmi nos signes ?

10. Les jeunes gens dirent, quand ils se réfugièrent dans la Caverne : « Notre Seigneur ! Accorde-nous une miséricorde venue de toi et dispose de notre sort conformément à la voie droite ».

11. Dans la Caverne, nous avons frappé de surdité leurs oreilles pour de nombreuses années.

12. Nous les avons ensuite ressuscités afin de savoir quel est celui des deux groupes qui avait le mieux calculé la durée de leur séjour.

13. Nous allons te raconter leur histoire en toute vérité. Ce sont des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur et nous les avons affermis dans la voie droite.

14. Nous avions fortifié leurs cœurs lorsqu’ils s’étaient levés et avaient dit : « Notre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre. Nous n’invoquons aucune divinité en dehors de lui, sinon, nous proférerions une abomination ».

I5. Ces gens-là, qui sont des nôtres, ont adopté, en dehors de lui, des divinités. Si seulement elles leur apportaient une preuve indiscutable !

Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Dieu ?

16. Lorsque vous vous serez séparés de ces gens-là et de ceux qu’ils adorent en dehors de Dieu, réfugiez-vous dans la Caverne, votre Seigneur répandra alors sa miséricorde sur vous et il réglera votre sort dans les meilleures conditions.

17. Tu aurais vu le soleil à son lever s’écarter de leur caverne vers la droite et passer à leur gauche au moment de son coucher tandis qu’ils demeuraient dans un endroit spacieux de la caverne.

Voilà un des signes de Dieu

Celui que Dieu dirige est bien dirigé, mais tu ne trouveras pas de maître pour guider celui qu’il égare.

18. Tu les aurais cru éveillés, alors qu’ils dormaient et que nous les retournions vers la droite et vers la gauche, tandis que leur chien se tenait sur le seuil les pattes de devant étendues. Si tu les avais aperçus, tu aurais sûrement pris la fuite, tu aurais été rempli de frayeur.

19. Nous les avons ressuscités afin de leur permettre de s’interroger mutuellement. Un d’entre eux dit : « Combien de temps êtes-vous restés ici ? »

Ils répondirent : « Nous sommes restés un jour ou une partie d’un jour ».

Ils dirent : « Votre Seigneur sait parfaitement combien de temps vous êtes restés ici.

Envoyez donc l’un de vous à la ville, avec votre monnaie que voici, pour chercher l’aliment le plus pur et vous apporter de quoi vous nourrir. Il s’efforcera de se comporter avec douceur pour ne donner l’éveil à personne sur ce qui vous concerne.

20. Si ces gens-là vous apercevaient, ils vous lapideraient ou bien ils amèneraient à leur religion et vous ne seriez plus jamais heureux ».

21. C’est ainsi que nous les avons fait connaître,afin que l’on sache que la promesse de Dieu est vraie et qu’il ne subsiste aucun doute concernant l’Heure. Ces gens se disputaient à leur sujet,

Ils dirent enfin : « Construisez un édifice au-dessus d’eux ; leur Seigneur les connaît parfaitement. »

Ceux dont l’avis prévalut, dirent : « Elevons un sanctuaire au-dessus d’eux ».

22. On dira : « Ils étaient trois, et leur chien le quatrième. »

On dira : « Ils étaient cinq, et leur chien le sixième. »

On dira encore, en cherchant à percer le mystère : « Ils étaient sept, et leur chien le huitième. »

Dis : « Mon Seigneur connaît leur nombre mais il en est peu qui le sachent. Ne discute donc pas âprement à leur sujet et ne demande l’avis de personne.

23. Ne dis jamais, à propos d’une chose : « Je la ferai sûrement demain »,

24. sans ajouter : « si Dieu le veut ! ».

Invoque ton Seigneur, quand tu oublies, et dis : « Il se peut que mon Seigneur me dirige vers ce qui est plus proche que cela du chemin droit ». "

25. Ils restèrent dans leur Caverne, trois cents ans auxquels on ajoutera neuf années.

26. Dis : « Dieu sait parfaitement combien de temps ils sont restés. Le secret des cieux et de la terre lui appartient, et c’est par lui que tu dois voir et entendre.

[Le Coran, l,ad. D. Masson, coli. de la Pléiade, gallimard, p. 356-359.]

Répondre à cet article

SPIP 3.0.20 [22255] | Squelette BeeSpip v.

Mis à jour le mardi 2 août 2016